La solidarité à l’Union Nationale des Combattants n’est pas un vain mot. Au cours d’une cérémonie émouvante à la Maison du Combattant, les 27 adhérents sinistrés de la Faute sur Mer et de l’Aiguillon se sont partagés en présence du conseil d’administration départementale, les 39 847 € récoltés par les sections.

Dans les semaines qui ont suivi la tempêtes, les sections  se sont mobilisées pour faire des dons tandis que le  conseil d’administration  départementale  débloquait immédiatement 15 000 € pour les verser à Michel Murail, président de la section de la Faute sur Mer, afin d’aider les plus touchés par la catastrophe. C’est donc  une somme totale de54 847 € qui ont été distribués. « b[Nous savons combien vous avez souffert, combien vous souffrez encore. Vous avez vu pour certains la mort de très près, pour d'autres vous avez perdu des amis, des membres de votre famille dans des conditions épouvantables.  A  l'U.N.C, nous pensons beaucoup à vous. Nous ne faisons pas de discours fracassants qui ne servent à rien, mais nous agissons ]b» clame Michel Lebœuf, président départemental.  Pour Jacqueline Roy, vice-présidente de l’UNC et présidente de la Protection Civile «  b[tous les vendéens n’oublieront jamais ce matin où ils ont découvert l’immensité de la catastrophe.  On doit tous être solidaire. Il faut que la vie reprenne son cours mais sachez que nous serons toujours à vos cotés ]b».
Alain Burgaud, vice-président OPEX  rappelle  que les militaires sont intervenus dans les premières heures de la catastrophe et que 7 km de digue ont consolidé par les hommes du régiment du Génie d’Angers. «b[ Il est dommage que les autorités les oublient dans les remerciements ]b».
Les sinistrés n’ont pas assez de mots pour remercier leur président Michel Murail, qui a organisé cette chaîne de solidarité, une  action à l’image des fondateurs de l’UNC, le Père Bottier et Georges Clemenceau.